Picto Dropcontact - demi rond jaune et vertPicto Dropcontact - Shapes droite

7 étapes pour envoyer le cold email parfait !

7 étapes clés pour créer une campagne de cold email réussie

Le Cold Email... qui n’en a jamais reçu ou envoyé ?
Ils inondent de plus en plus nos boîtes email, d’où l’intérêt de sortir du lot !

Nous allons vous donner toutes les clés pour améliorer le taux d’ouverture, le taux de clic et le taux de réponse de vos Cold Emails. Alors c’est parti !
Le premier conseil qu’on peut donner, c’est… de lire cet article 💚

1. C’est quoi le Cold Email ?

Très théoriquement, le Cold Email, littéralement “email froid” est comme son nom l’indique une méthode de prospection qui consiste à envoyer un email à un prospect B2B qui ne vous connaît pas.

Le Cold Emailing ne nécessite pas d’optin, il s’agit d’un email de prospection hyper-personnalisé que l’on envoie au fil de l’eau à l’ensemble de sa cible préalablement segmentée, mais de manière automatisée.
Le but final d’un Cold Email est évidemment de transformer un lead en client !

Un Cold Email s’envoie à partir sa boîte mail nominative, contrairement à la newsletter qui s’envoie à partir d’une adresse générique et dédiée.

Effectivement, côté technique, les serveurs IP de ces emails sont différents des serveurs dédiés aux envois de newsletters, de mails d’onboarding ou tout autre mail transactionnel : cela favorise l’arrivée de l’email directement dans la boite principal de votre destinataire au lieu de tomber dans les spams ou les promos.

⚠️ Le Cold Mailing est uniquement possible en B2B, pour le B2C, l’optin est obligatoire !

À la différence du Cold Email, la Newsletter nécessite l’optin de son destinataire. C’est un email plus générique envoyé généralement en masse à une cible plus large. L’objectif est d’avantage de nurturer et d’informer vos leads, clients (ou simplement fans) des nouveautés de votre produit, de votre actualité ou de vos contenus d’expertise. La newsletter n’est pas réservée au B2B, elle fonctionne aussi pour le B2C, tant que votre destinataire a explicitement donné son accord pour recevoir cet email.

Pourquoi le Cold Email ?

Le Cold Email est une technique de prospection hyper intéressante car :

  • Très ROISTE
  • Automatisable
  • Scalable (contrairement au cold calling)

Si vous faites du B2B, sachez qu’il est clairement possible de prospecter des professionnels sans opt-in. C’est ce qu’on appelle le “Legitimate Interest” 🤓

💡 Le “Legitimate Interest” c’est une “base légale prévue par la RGPD sur laquelle peut se fonder un traitement des données personnelles, si l’organisme a un intérêt légitime” - CNIL

La CNIL est claire à ce sujet, on peut envoyer du cold mailing à des professionnels mais ce dernier doit pouvoir se désabonner facilement.

👉 Pour en savoir plus sur la prospection B2B et le RGPD

Le Cold Email est une technique très spécifique qui va notamment “imiter le comportement humain” d’envoi d’email. Effectivement, vous n’envoyez jamais 150 mails en quelques minutes voir quelques secondes ? Mais cela vous prend en général une journée et le temps d’écrire chaque mail, l’envoi est espacé de plusieurs minutes, n’est-ce pas ?
Et bien les outils de Cold Email font la même chose :

Cold Email : prospection B2B

2. Configurer son domaine avant d’envoyer sa première campagne de Cold Email

Avant de penser à rédiger son Cold Email, il y a une étape à ne négliger sous aucun prétexte : la configuration de son domaine !
Faire les bonnes configurations, c’est le premier levier pour booster votre campagne de cold mailing 🚀

Configurer son domaine dans son outil de Cold Emailing

CNAME, SPF, DKIM, DMARC et Custom Domain, ça vous parle ? Pourtant, ils sont les principales causes d’un mauvais taux de délivrabilité et d’ouverture 😱

➡️ Le SPF permet de certifier que c’est bien vous qui envoyez l’email, c’est une sorte de carte d’identité de l’envoyeur.

➡️ Le DKIM (ou DomainKeys Identified Mail) est une signature numérique qui certifie que l’email a été correctement envoyé au destinataire et que son contenu n’a pas été altéré.

➡️ Le DMARC (Domain-based Message Authentication Reporting and Conformance) est une norme qui permet de valider qu’aucune usurpation d’adresse email ne se produit sur votre domaine lors de l’envoi d’un email.

➡️  Votre custom domain est le nom de domaine unique qui vous identifie et qui est utilisé dans vos campagnes email.

Certaines entreprises, pour se protéger des attaques vont empêcher vos emails d’entrer. En cas de mauvaise configuration du domaine, vos emails n’apparaîtront même pas dans les spams, ils seront bloqués en amont 🛑

👉  Pour tout savoir sur la configuration votre domaine

3. Cibler, segmenter sa cible avant d’envoyer son premier Cold Email

La réussite d’une campagne de Cold Email repose en grande partie sur le ciblage et la segmentation.

Comment segmenter sa cible ?

Le plus pragmatique est d’imaginer un persona, votre Ideal Customer Profile (ou ICP pour les plus pressés 🍋).
Pour vous aider à créer ce client idéal,  allez faire un tour sur LinkedIn pour trouver un profil que vous avez déjà identifié comme LE client.

À partir de son profil, vous pourrez sans doute identifier des points clés qui pourraient être communs à votre cible :

  • Secteur d’activité
  • Fonction
  • Expériences passées
  • Pays ou région
  • Centres d’intérêts ou sujets suivis sur les réseaux sociaux

Pour trouver des points communs en fonction de vos produits, d’autres critères de segmentation peuvent être utiles :

  • Technologie utilisée
  • Récente levée de fonds
  • Recrutement en cours

Par exemple, vous vendez un outil de communication vidéo :

  • CEO d’une toute jeune start-up
  • Il recrute de plus en plus
  • Il n’a pas encore de bureau
  • Il recherche un outil performant pour communiquer avec son équipe

Une fois que votre portrait-robot est établi, vous allez pouvoir passer à l’action et chercher les personnes qui constituent votre cible !

LinkedIn est certes la plus grande base de données publique de professionnels, mais lorsqu’on le lie à d’autres outils, cela peut donner des segmentations en 🔥
Des outils comme ceux-là sont hyper-puissants pour trouver vos leads :

Reste plus qu’à tirer dans le mille 🎯

les étapes pour réussir son cold email

👉 Pour plus d’infos sur la recherche LinkedIn et notamment la recherche booléenne

👉 Et là, un tuto hyper complet sur comment importer ses listes d’entreprises sur Linkedin

Privilégier la qualité plutôt que la quantité

Plus votre segmentation sera fine et précise plus vos résultats seront wahouuu !

N’utilisez pas la quantité de leads dans votre base comme KPI, privilégiez la qualité 😉 Une liste de 10 prospects très bien ciblés vaut mieux que 100 prospects qui ne correspondent pas tout à fait à votre cible.

4. HYPER-personnaliser son Cold Email

Saviez-vous q’un professionnel reçoit en moyenne 50 emails par jour ? Parmi eux, une bonne dizaine sont des e-mails promotionnels ou publicitaires 🤯

L’objectif est donc de se démarquer, d’attirer l’attention rapidement sans que votre destinataire ne se doute une seule seconde qu’il s’agit d’un e-mail… automatisé.

Chaque e-mail doit être hyper-personnalisé comme si vous écriviez manuellement et individuellement un e-mail pour une personne spécifique.

Heureusement, Dropcontact fourni l’ensemble des données dont vous avez besoin pour automatiser la personnalisation, à partir d’une URL LinkedIn ou du prénom, nom et site web de vos leads 💚

Oui, oui vous avez bien lu : on peut automatiser l’hyper-personnalisation ! Trop fort, non ? 💪

C’est simple, grâce à des variables comme le nom, prénom, poste, entreprise, genre, ... vous automatisez la personnalisation de vos cold emails.

Dropcontact 💚 va vous permettre :

  • De ne pas envoyer ce fameux “Bonjour Nom de famille”, car tous les prénoms et noms sont corrigés, normalisés  ;
  • Accorder l’ensemble des verbes en fonction de la civilité de la personne (essentiel lorsque vous prospectez en France) ;
  • Donner des références personnalisées en fonction du secteur d’activité grâce au code NAF

💡 Pour personnaliser son cold email, il n’y a pas mieux que le Liquid Language.Aujourd’hui de nombreux outils l’utilisent, notamment les outils d’automatisation de cold emails 💌

Personnaliser son objet pour un cold email efficace

L’objet est la clé d’entrée ! C’est la première chose que votre destinataire va lire et c’est à ce moment là qu’il décidera ou non de lire votre e-mail.

C’est grâce à lui que vous allez booster votre taux d’ouverture.

Pour info :

  • Taux d’ouverture de moins de 30% : 😬
  • Taux d’ouverture entre 30 et 60% : 🤨
  • Taux d’ouverture de plus de 70% : 🤩

Voici quelques tips pour optimiser votre objet :

  • Évitez les objets trop longs, ne dépassez pas les 3 mots ;
  • Écrivez un objet qui ressemble aux objets que vous utilisez pour écrire en one-to-one ;
  • Le contenu doit correspondre à l’objet, au risque que le prospect se sente “trompé” ;
  • Itérez, itérez et itérez ! Le premier objet que vous lancerez sera peut-être pas le bon, le second sera sans doute mieux.... le troisième vous permettra certainement d’atteindre plus de 80% de taux d’ouverture 🔥🔥🔥

N’oubliez pas le pre-header, vous savez cette petite ligne sous l’objet, mais qui n’est pas encore le corps de votre e-mail 😉

ice breaker d'un cold email
💡 ASTUCE : Pour éviter le syndrome de la page blanche et surtout trouver les meilleurs mots pour chacune de vos cibles, n’hésitez pas à réunir l’équipe Sales, Customer Success ou autres personnes en relation directe avec vos clients et qui ont l’habitude de leur envoyer des emails.

Ceux sont les personnes les mieux placées pour parler le language sibyllin de votre cible 😘

Et aussi.... n’oubliez pas de regarder ce que font vos concurrents ! Vous pourrez sans doute faire encore mieux 😉

Se concentrer sur le copywriting et le contenu de vos Cold Emails

Aussi étrange que cela puisse paraître, votre Cold Email ne doit pas ressembler... à du Cold Email 🤯

💡 Astuce copywriting : n’utilisez pas de template que tout le monde connait ! Ils manquent cruellement d’originalité et ne s’adaptent pas forcément à votre cible, votre activité ou votre produit, donc oubliez-les.

La méthode AIDA pour un copywriting d’emails au 🔝

Cette méthode, très connue des copywriters car.... elle est simple et monstrueusement efficace ! 🤩

➡️ AIDA c’est 4 étapes : Attention / Intérêt / Désir / Action qui vont vous permettre d’écrire des Cold Emails (et pas seulement) qui dépotent

Attirer l’Attention

Commencez d’abord par concocter un ice breaker aux petits oignons ! L’intérêt de ces premières lignes, c’est de prouver à votre prospect que vous vous intéressez profondément à lui.

La lecture de cette première phrase va entraîner la lecture de la suite de l’email, puis donner envie d’aller encore plus loin.

Le mieux pour briser la glace, c’est d’avoir un point commun avec le prospect !

🔎 Scrutez LinkedIn et vérifiez si :

  • Vous avez une relation en commun ;
  • Vous avez fréquenté la même école ;
  • Vous avez une passion en commun (par exemple si votre prospect est fan de basketball, utilisez le champ lexical du basketball dans votre phrase d’intro 🏀) ;
  • ...

Susciter l’Intérêt

Montrez à votre destinataire que vous avez compris une de ses douleurs, ses difficultés et que vous avez bien su identifier son besoin.

Provoquer le Désir

Ces lignes sont décisives, à travers elles vous allez montrer à votre prospect que votre solution peut résoudre son problème.

Pour vous aider, vous pouvez illustrer vos propos en parlant de vos actions menées chez des clients, pour que votre destinataire puisse s’identifier à eux.

L’Action

C’est le fameux call-to-action : la prise de rendez-vous, l’appel direct... 📞
Il est important de montrer à votre cible que vous avez du temps pour lui. Prouvez-lui que vous êtes disponible pour répondre à son problème et aussi... le résoudre.

Psstt... n’oubliez pas de mettre votre numéro de téléphone dans votre signature 😉 Si vous envoyez votre email au bon moment, un coup de fil est souvent la meilleure réponse à un email !

Allez ! À vous claviers 🧑‍💻

un bon copywriting pour un bon Cold Email

5. Configurer sa séquence de Cold Emails

Nous arrivons dans le vif du sujet, la configuration de la séquence !

Configurer sa séquence c’est :

  • Multiplier les chances d’envoyer son email au bon moment ;
  • Multiplier les “points de touche” : intégrer les messages multi-canaux LinkedIn et pourquoi pas Twitter ;
  • Définir la tranche horaire durant laquelle vos destinataires pourront recevoir vos emails et personnaliser en fonction des fuseaux horaires si vos cibles ne sont pas sur le même continent 🌎
  • Configurer votre lien de désinscription : oui c’est obligatoire, mais il peut être discret, ou intégrer à votre signature par exemple.

Multiplier ses chances d’envoyer votre Cold Email au bon moment (momentum)

Typiquement, c’est être au bon endroit au bon moment !

Tout est une question de timing, mais pas dans le sens que l’on entend souvent : “envoyez vos cold emails le mardi et le jeudi”. En réalité, il n’y a pas de règle, vous pouvez en envoyez tous les jours de la semaine, même le week-end si ça vous chante.

Le Momentum c’est autre chose ! C’est prospecter une entreprise au moment le plus opportun. Par exemple lorsqu’une entreprise effectue une levée de fonds ou vient d’accroitre son CA.

Faire une campagne multicanal

Les campagnes multicanal sont LA solution du moment pour prospecter ! C’est un moyen efficace de gonfler vos chances d’entrer en contact avec des prospects.

Le cold mailing prend une toute autre dimension avec des DM LinkedIn ou des messages sur Twitter. Ce sont des médias où les professionnels n’ont pas encore l’habitude d’être sollicités, donc c’est une façon de les “surprendre” 🤡

campagne multicanal pour réussir son cold email

L’intérêt d’une campagne multicanal c’est de booster son taux d’engagement. Chez Dropcontact, on aime bien commencer par un cold email puis (dès l’ouverture de l’email), envoyer une invitation Linkedin avec une note. Ça engage la conversation sur LinkedIn car il est plus facile de discuter via ce canal plutôt que de répondre à un cold email ! 😉

Les outils les plus efficaces pour votre séquence multicanal :

  • LaGrowthMachine : intègre le multicanal email + LinkedIn + Twitter
  • lemlist : intègre le multicanal email + LinkedIn ;
  • Waalaxy : intègre le multicanal LinkedIn + email ;
  • ...

➡️ Voici un workflow très efficace pour relancer votre prospect sur Linkedin dès l’ouverture d’un email

⚠️ Si vous vous lancez dans une campagne multicanal, soyez bien à jour sur les us et coutumes des différents canaux (LinkedIn ou Twitter), votre message ne sera pas le même sur un Cold Email que dans un message  LinkedIn.

Voici un schéma d’une séquence de cold emails :

  • Jour 1 : Cold email n°1
  • méthode AIDA : on attire l’attention, on suscite l’intérêt, on provoque le désir et surtout... on pousse à l’action 😉
  • Trigger : ouverture du mail minutes + X = message LinkedIn “as-tu bien reçu mon email ? On s’appelle ?”
  • Jour + 4 : Follow-up  : on réassure son destinataire, c’est le moment de lui prouver par A+B que votre produit va résoudre son problème, en lui donnant des chiffres, des témoignages clients, des avis, etc.)
  • Jour + 7 : Follow-up : n’hésitez à ajouter un p’tit mail pour que votre destinataire puisse découvrir tous les avantages de votre solution (temps gagné, bien être des équipes, etc.)
  • Jour + 12 (break-up email) : C’est le dernier email de votre séquence. C’est le moment ou jamais pour votre destinataire pour vous répondre et résoudre son problème 😘

Configurer les créneaux horaires d’envoi de votre séquence de Cold Email

L’horaire d’envoi d’un email n’est pas un détail...

Envoyer un email en plein milieu de la nuit, c’est le meilleur moyen de faire comprendre à votre destinataire que avez tout automatisé... Bref, vous êtes grillé ! 👀

Pensez à  bien  configurer les horaires d’envoi de vos emails sur des créneaux horaires raisonnables, surtout si vous envoyez des emails hors de votre continent 🌎

Penser à avoir une signature complète

Votre signature permet à votre destinataire de vous identifier mais aussi et surtout... de pouvoir vous contacter sur un autre canal qu’une réponse d’email : LinkedIn, téléphone direct, etc.

Choisissez l’expéditeur de chacune de vos campagnes de Cold Email

N’hésitez pas à modifier l’expéditeur de vos emails en fonction de vos cibles !

Par exemple, si vous prospectez un CEO, il sera peut-être plus à même d’ouvrir et de s’intéresser à l’email d’un “pair” CEO.

Personnaliser votre lien de désinscription

Et oui, la possibilité de se désinscrire est obligatoire !

Ce petit lien doit pouvoir stopper la campagne très rapidement et facilement. Pour être RGPD, n’oubliez pas d’ajouter ce lien de désinscription.

Il peut être très discret en fin d’email, ou encore intégré dans votre signature. Donnez libre cours à votre imagination pour rendre ce lien.. le plus discret possible 🤫

6. Lancer sa campagne de Cold Email

L’automatisation, c’est ce qui va vous permettre de gagner un temps fou dans votre prospection. Alors automatisez 🤖

Alimenter ses campagnes de Cold Email automatiquement

Vous avez un CRM

Il y a de grandes chances pour que l’outil de Cold Email que vous utilisez soit intégré avec votre CRM préféré !

La première chose à faire, c’est d’activer l’intégration de votre outil de Cold Email avec votre CRM : la création et l’alimentation d’un filtre permet d’ajouter automatiquement vos nouveaux leads dans la campagne que vous souhaitez.

Grâce aux intégrations Hubpost, Pipedrive et Salesforce, Dropcontact trouve, vérifie et qualifie tous les emails de vos contacts. Ces derniers sont enrichis automatiquement et directement dans votre CRM. Au-delà de l’enrichissement, Dropcontact détecte et fusionne tous vos doublons de contacts... Un (gros) soulagement pour éviter d’envoyer plusieurs fois le même email à une même personne.

Vos taux de bounces seront alors allégés d’un coup 🎁

⚠️ N’oubliez pas de synchroniser toutes les actions liées à votre campagne dans votre CRM. L’objectif pour vous, c’est d’avoir absolument toutes les informations centralisées dans votre CRM !

Vous n’avez pas de CRM et utilisez des fichiers pour gérer vos leads

Pas de panique !Il est tout à fait possible d’automatiser le lancement de vos campagnes de Cold Email, même si vous n’avez pas de CRM.

Grâce à des outils comme Zapier et n8n, vous connectez vos différents outils (Google Sheets, outil de Cold Email, outils de scraping, ...) pour créer l’automatisation 😉

Et comme on est sympa, on vous a préparé de beaux templates prêts à être utilisés !

Ainsi vos nouveaux leads seront enrichis automatiquement par Dropcontact, puis pousser dans votre outil de Cold Email :

➡️ Template Zapier :

➡️ Template n8n :

n8n x dropcontact pour automatiser et réussir son Cold Email

7. Suivre et itérer

L’un des nombreux avantages du Cold Email, c’est qu’on a facilement accès à toutes les données :

  • Le taux d’ouverture ;
  • Le taux de bounce ;
  • Le taux de clic ;
  • Le taux de réponse ;

Lorsqu’on lance une campagne de Cold Email, il est essentiel de suivre ces statistiques dès le lancement pour tester, modifier, retester.... Jusqu’à obtenir des résultats en 🔥

Suivez, analysez, modifiez et itérez... voici le cercle vertueux du Cold Email !

Pour aller encore plus loin 🚀, retrouvez le guide complet et détaillé "Comment trouver une adresse email"

Picto - Let's get started Dropcontactessayer Dropcontact gratuitement

Let's Get Started !

Ne perdez plus 1 minute
sur vos données CRM !